Publié il y a 1 semaine
"se promener loin des sentiers battus entretient la connaissance de la nature. Le citadin court facilement le danger de perdre le sens de la nature et doit prévenir ce danger en allant de temps en temps se promener au milieu de la nature. De surcroit, les contingences citadines finissent par assujettir complètement l’esprit, qui ne s’en défait jamais, c’est pourquoi il faut parfois élever et élargir l’horizon de son esprit en se frottant aux impressions supérieures procurées par la nature. La grandeur et la liberté de la nature libèrent des contingences mesquines imposées par le carcan citadin".
L’Art de se promener, Rivage poche p.48, Karl Gottlob Schelle
Publié il y a 2 semaines
You must be ready to burn yourself in your own flame. How could you rise anew if you have not first become ashes?
Friedrich Nietzsche (via acrylicalchemy)
Publié il y a 2 semaines
Publié il y a 3 semaines
Publié il y a 3 semaines
Publié il y a 3 semaines
fuckingshitty-day:

▬ C O U P A B L E ▬•coupable de vouloir autre chose•coupable de croire à la démocratie•coupable de penser
•coupable d’humanisme
•coupable de vouloir s’instruire
•coupable de solidarité•coupable d’avoir l’esprit critique
 

fuckingshitty-day:

C O U P A B L Ecoupable de vouloir autre chosecoupable de croire à la démocratiecoupable de penser

coupable d’humanisme

coupable de vouloir s’instruire

coupable de solidaritécoupable d’avoir l’esprit critique

 

Publié il y a 3 semaines
Nommer un objet, c’est supprimer trois quarts de la puissance du poème qui est faite du bonheur de deviner peu à peu ; le suggérer, voilà le rêve.

Mallarmé. (via leclubdeshachichins)

Le travestissement de la réalité par le langage.

Publié il y a 3 semaines
Publié il y a 3 semaines
Publié il y a 3 semaines
Publié il y a 3 semaines
Publié il y a 3 semaines